Chat atteint du coryza : pronostic vital

Chat atteint du coryza : pronostic vital

Le coryza ou la rhinotrachéite infectieuse féline est une maladie respiratoire du chat. C’est une maladie respiratoire courante due à l’association de plusieurs virus. Elle est contagieuse et peut s’aggraver et ainsi devenir mortelle pour les chats même si dans certains cas, la maladie ne présente aucun symptôme et varie en fonction des conditions de vie du chat.

Transmission et symptômes du coryza

Le coryza est une maladie contagieuse. Il se transmet surtout chez les chats qui vivent en communauté, les chats âgés, les chatons et les chats non vaccinés. La transmission se fait par contact direct des sécrétions au niveau des yeux, du nez ou de la bouche du chat infecté au chat sain, mais peut aussi se faire par propagation des fluides pathogènes lorsque le chat tousse ou éternue. Après cette transmission, la durée d’incubation est courte, de 2 à 5 jours. La gravité des symptômes peut varier d’un chat à un autre, car certains chats sont des porteurs sains et la maladie dépend, notamment de l’état général, de la rapidité et la qualité de prise en charge du chat infecté. De ce fait, il est aussi difficile de définir exactement, la durée de vie d’un chat qui a du coryza.

A découvrir également : Les puces du chat : un combat !

Après l’incubation, les signes commencent à apparaître tels que les signes respiratoires : toux, sifflements ou éternuements. Des écoulements des yeux et du nez et une perte d’appétit surviennent aussi et quelques fois des ulcères dans la bouche qui provoquent une hypersalivation et la perte d’appétit chez l’animal. La maladie affecte aussi l’état général du chat par apparition de fièvre qui peut atteindre plus de 40°C, par exemple.

Facteurs d’influence de la durée de vie du chat

Comme la maladie peut varier n fonction de l’état et de la prise en charge du chat, le pronostic vital peut être différent pour chacun d’eux. Pour certains chats, il est possible d’atteindre la durée de vie moyenne des chats tandis que pour d’autres, la durée de vie se réduit face aux complications.

A lire également : Gérer un chat agressif : méthodes pour une éducation bienveillante

Les facteurs qui influent sur cette durée de vie sont :

  • L’âge : les chats âgés atteints du coryza sont plus vulnérables ;
  • La race : certaines races sont plus prédisposées que d’autres ;
  • Le mode de vie : l’environnement et l’alimentation influe sur l’évolution et la gravité de la maladie ;
  • La qualité de la prise en charge : maltraitée ou non prise en charge, la maladie peut se compliquer et diminuer la durée de vie, voire, entraîner le décès du chat ;
  • La vaccination : le vaccin permet de diminuer les risques d’atteinte ou de stimuler le système immunitaire d’un chat déjà malade.

Améliorer le pronostic vital du chat atteint du coryza : conseils

Pour une meilleure évolution de la maladie et ne pas laisser le coryza réduire la durée de vie du chat, il est recommandé de leur donner un traitement adéquat et à temps. 

Pour booster son système immunitaire, il est aussi conseillé de lui fournir une alimentation saine et des conditions de vie de bonne qualité.

Et bien que le vaccin soit vu comme un moyen préventif, il est, tout de même, un moyen efficace pour stimuler l’immunité du chat infecté.

Articles similaires

Lire aussi x